fbpx

Interview André Harris : L’homme clutch de la JDA Dijon

Auteur d’un scénario incroyable, lundi soir, en fin de rencontre contre Nancy, André Harris a permis à son équipe de décrocher la prolongation après avoir pris son propre rebond suite à un échec volontaire de son second lancer-franc et a ainsi inscrit un shoot inespéré. L’ailier-fort de la JDA Dijon était devenu papa dans le week-end et n’était rentré en Bourgogne que le matin même, ce qui lui a probablement donner des ailles lors de cette belle victoire de Dijon à domicile. Afin de mieux comprendre la semaine folle de l’homme clutch de la JDA, Basket Infos a eu la chance de s’entretenir avec André Harris et revient pour nous, sur ce qui sera la plus belle semaine de sa vie.

Bonjour André, tout d’abord félicitations pour la naissance de ta fille. Par ailleurs, comment as-tu vécu cet événement ? Comment va ta petite famille ?

Merci. Écoutes, ma femme, mon fils de 9 ans et ma petite fille vont très bien.

Tu as donc vécu une folle semaine, entre la naissance de ta fille et le match incroyable entre Dijon et Nancy ?

Oh que oui, j’ai vraiment vécu une sacrée semaine ! Jeudi dernier, j’ai donc rejoint Paris pour prendre l’avion afin de rejoindre ma petite famille aux Etats-Unis. Et une fois arrivé, ma petite fille ne m’a pas attendu et est née le vendredi, je suis resté toute la nuit à l’hôpital auprès de ma femme, de ma fille à peine née et également de mon fiston. J’ai vécu deux jours de folie, je suis rentré à la maison avec mon fils, ma femme et ma fille sont ainsi resté à l’hôpital une nuit supplémentaire afin d’effectuer des examens complémentaires afin de s’assurer que tout allait bien, et puis nous sommes enfin tous rentrés à la maison samedi soir. Malheureusement, j’ai ensuite repris l’avion dimanche en direction de la Côte d’Or, pour arriver à Dijon quelques heures avant la réception de Nancy, pour vivre ce match fou avec mon équipe de la JDA et décrocher cette victoire incroyable.

Revenons sur cette rencontre opposant la JDA Dijon à Nancy. Peux-tu nous raconter cette action incroyable ?, Tu manques ton second lancer-franc de façon volontaire et tu réussis à inscrire le panier qui permet à ton équipe de décrocher les prolongations. 

Quand je suis allé sur la ligne des lancer-francs, nous étions à -3, donc je savais que si je réussissais mes deux lancer-francs, cela ne nous aiderait pas. Par contre, si je  ratais le second lancer, je savais que nous avions une chance, certes minime, de décrocher la prolongation. Et Dieu merci, ce fut parfait ! Le ballon a bien rebondi, j’ai réussi à prendre le rebond, et par chance mon shoot est rentré.

A peine arrivé sur le sol bourguignon, tu as tout de suite enchaîné la compétition contre Nancy  La naissance de ta fille t’aurait-elle donné des ailes ?

J’ai vraiment vécu une semaine incroyable ! J’étais très inquiet quant à la gestion de ma fatigue, j’ai très peu dormi après la naissance de ma fille. De plus, j’ai même pas eu le temps de m’entraîner au gymnase chez moi, d’où ma double frustration ! Mais une fois sur le parquet, je me suis vraiment bien senti pendant tout le match.

Ton coéquipier, Mykal Rialy, a également été incroyable avec ce shoot improbable !

Oh oui ! Mykal Riley est un joueur très talentueux, et nous a beaucoup aidé dans le money time, avec notamment ce shoot à trois-points miraculeux, alors qu’il restait 1 seconde sur l’horloge. Honnêtement, j’avais l’impression de rêver, il a vraiment été incroyable ce soir-là.

La fin de match complètement folle entre Nancy… par BasketInfos

Un autre joueur qui a sorti son épingle du jeu, c’est le français Ferdinand Prenom, qui a fait un gros travail à l’intérieur !

Oui c’est vrai, Ferdinand a fait un très bon match, son rôle a également été important dans le money time, notamment avec un panier crucial avec la faute en prime en fin de rencontre. J’espère vraiment que sa prestation de lundi soir va lui donner plus de confiance pour le reste de la saison, c’est vraiment un joueur très talentueux et qui a un gros potentiel.

La JDA a offert un beau cadeau à son public pour sa première prestation à domicile. Comment as-tu vécu cette rencontre ?

Il était très important de décrocher cette première victoire de la saison à domicile, non seulement pour la ville de Dijon mais également pour tous nos fans qui nous suivent toute l’année et qui nous soutiennent quoi qu’il arrive. Nos supporters ont été géniaux

Quel visage a cette nouvelle équipe de Dijon, version 2013-2014 ?

Notre équipe de cette année est très talentueuse, Chaque joueur de ce groupe peut apporter du scoring à tout moment et nous faire gagner. Mais ce qui fait la différence, c’est notre rage de vaincre, nous avons vraiment soif de victoire, que ce soit en attaque, ou en défense, qui est notre marque de fabrique. je suis certain que nous allons vivre une belle saison tous ensemble. Quant à l’arrivée de Mykal Riley, il va certes nous apporter du scoring, mais c’est également un grand défenseur qui est capable d’intercepter un ballon à tout moment, donc oui son apport sera crucial.

Selon toi, les départs de Jeremy Leloup et de David Melody ont-ils été compensés ?

Jeremy Leloup et David Melody sont de très bons joueurs avec qui nous avons eu beaucoup de succès ces dernières années. Mais oui, je pense que nous avons bien compensé leurs départs, le staff a recruté deux joueurs très talentueux à leurs positions, en la personne d’Anthony Dobbins et d’Antoine Mendy, qui vont nous apporter une plus value à cette belle équipe de Dijon.

Individuellement, quels sont tes objectifs cette année ?

Mon principal objectif sera d’emmener mon équipe le plus loin possible dans la compétition. Personnellement, je veux apporter plus de scoring avec un taux de réussite élevé tout en impliquant mes coéquipiers, que ce soit en défense ou en attaque. Je veux absolument que nous apportions tous de l’intensité dans notre jeu, et surtout en défense, qui est vraiment la clé de notre réussite. Cette année, nous avons beaucoup de possibilités en Pro A et en EuroChallenge, j’ai vraiment confiance en mon équipe et je suis certain que ce sera une bonne année pour la JDA.

Et au fait, la vie à Dijon c’est comment ?

C’est vraiment super, c’est une petite ville très agréable à vivre.  J’attends avec impatience que ma petite famille me rejoigne ici. Leur arrivée en Bourgogne est prévue pour le Nouvel an, après mon retour des States. Je suis impatient !

Merci pour ta disponibilité et bonne saison à toi.

Merci à toi.

André Harris

Propos recueillis par Patrick Parizot, pour Basket Infos

FOCAEP Crédits photos : Foxaep Photographe – 

N’hésitez pas à consulter les autres galerie pour voir d’autres matchs de la JDA et les travaux photographique sur  www.foxaep.com