fbpx

Coupe de France : La JDA écarte l’ASVEL

                         DIJONDijon   64-56   ASVEL ASVEL

 

Après sa malheureuse défaite samedi dernier à Antibes, la JDA se devait de rebondir ce soir contre l’ASVEL, une équipe très en forme actuellement, dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France. Toujours invaincue en championnat à domicile, la JDA a donc fait respecter la logique en écartant Villeurbanne de la compétition, et se qualifiant donc pour les quarts de finale.

Après seulement trois minutes d’observation sur le score de 4-4 à la 4e minute, la JDA a démarré la rencontre sur les chapeaux de roues en alignant 11 points consécutifs, permettant à la Jeanne de creuser un premier écart à la 7e minute sur le score de 15-4. Sous l’impulsion d’un excellent Ferdinand Prenom, auteur de 12 points et 6 rebonds, les dijonnais n’en sont point restés là, terminant le premier acte de la plus belle des manières sur le score de 20-6, malgré une légère réaction de Tweety Carter, côté rhodanien. Profitant de la rotation du banc dijonnais, les villeurbannais se sont réveillés après le dunk ravageur de Mykal Riley (7 points et 4 rebonds), à travers les tirs longue distance réussis par Edwin Jackson et Georgi Joseph. Réduisant peu à peu son écart (33-21 à 19e minute), l’ASVEL avait sonné la révolte et la JDA a ainsi connu des difficultés à terminer une première mi-temps sur le score de 35-25 à la pause.

Revenant avec de nouvelle intentions, les rhodaniens ont rapidement inscrit les premiers points du troisième acte, permettant aux hommes de Pierre Vincent de revenir à 6 petits points de son adversaire. Mais sous l’impulsion d’un Malela Mutuale (9 points, 3 rebonds et 2 passes), le jeune meneur dijonnais a ainsi remotiver ses troupes à travers un tir extérieur inespéré, permettant aux siens de retrouver  une défense plus agressive (43-37 à la 27e minute). Ce réveil dijonnais était de bonne augure pour la suite des événements, malgré les 15 points d‘Edwin Jackson, et la JDA pouvait alors respirer après 30 minutes de jeu sur le score de 50-39. Pour le sprint final, les deux formations avaient pourtant du mal à trouver la mire, mais c’est sans compter sur un retour de l’adresse de l’ASVEL, que les lyonnais ont su trouver quelques solutions offensives, leur permettant de se rapprocher des dijionnais au tableau  d’affichage à la 38e minute sur le score de 57-54.

Inefficace jusqu’alors, T.J Campbell (6 points à 2 sur 7 aux tirs) a enfin réussi à trouver la mire à longue distance à une minute de la fin, permettant à la Jeanne de reprendre six points d’avance et de terminer la rencontre comme il se doit en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe de France contre le Paris-Levallois.

La feuille match :

CDF JDA ASVEL

CDF ASVEL JDA

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc