fbpx

Cdf / La marche était trop haute pour la JDA

tja

La marche était décidemment trop haute pour les hommes de Jean-Louis Borg.

Le match était pourtant attendu par tous. Les supporters avaient fait le déplacement en masse pour assister à ce rendez-vous avec l’histoire du basket, dernière marche avant la finale à Coubertin. Dès le début du match, les difficultés apparaissent pour les Dijonnais, qui bien que toujours présents dans le match commencent à subir les assauts offensifs du Sluc sans arriver à répliquer. La situation ne fera qu’empirer au fur et à mesure du match… La JDA montre de bonnes choses mais chaque effort DIjonnais est vite rédui à néant par une adresse Nancéenne exceptionnelle. Klevin Hannah e Kenny Grant, auteurs d’un grand match ce soir ont tous les 2 fait preuve d’une adresse insolente. Avec près de 15 points d’écarts à 3 minutes de la fin du match, la messe était dite, la JDA s’incline finalement sur le score de 70 à 57.

Une défaite qu’il faudra digérer rapidement avant lundi pour le choc décisif face au leader Limoges.