fbpx

Corrigée par Pau-Orthez, la JDA termine la saison sur une fausse note

              PAU Pau-Orthez   73-58   Dijon DIJON

 

Très vite submergée par l’efficacité offensive de son adversaire, la JDA Dijon a été dominée de fond en comble par l’Elan bearnais au Palais des Sports de Pau pour le compte de la dernière journée de la saison régulière de Pro A. Laissant échapper le Top 4, les hommes de Jean-Louis Borg terminent donc l’exercice 2013-14 à la 6e place et affronteront Le Mans en quarts de finales la semaine prochaine

Dans une rencontre sans enjeu pour Pau-Orthez, les hommes de Claude Bergeaud voulaient absolument terminer la saison en toute beauté devant son public. Face à un gros du championnat, les bearnais ont ainsi bien débuté les hostilités en infligeant un 11-4 à la 5e minute, profitant des nombreuses pertes de balles dijonnaises, malgré une adresse limitée (6 sur 15 aux shoots). Sous l’impulsion d’un excellent Jean-Frédéric Morency (futur gravelinois !), auteur de 20 points à 4 sur 4 à trois-points, l’Elan bearnais a ainsi terminé le premier acte de la meilleure des manières sur le score de 23-13. Très passifs offensivement, les dijonnais encaissent un cinglant 14-0 avant que Zach Moss n’arrête l’hémorragie à la 18e minute sur le score de 37-18. Malgré une légère réaction bourguignonne, les joueurs de la JDA rejoignent le vestiaire, tête baissée, avec 21 longueurs de retard.

De retour des vestiaires, les dijonnais reviennent avec de nouvelles intentions à l’image de Mykal Riley, auteur de 16 points et 6 rebonds, et ramènent les siens à moins de vingt points. Malgré ce réveil d’orgueil, la JDA laisse son adversaire du soir réciter son festival à l’image de David Denave (14 points, 4 rebonds et 5 passes). A la limite de la correction, les dijonnais n’auront inscrit que 11 petits points dans le troisième acte, laissant Pau-Orthez faire le spectacle pour terminer le troisième acte sur les chapeaux de roues sur le score de 58-32 après trente minutes de jeu. Dans une rencontre cauchemardesque pour Dijion, André Harris (14 points et 6 rebonds) permet aux siens de limiter la casse en terminant la rencontre avec finalement 15 points de retard, après un quatrième quart temps en faveur des bourguignons (15-26).

Alors que personne ne pouvait définir le classement final à l’issue de cette 30e et dernière journée du championnat de France, la situation de la JDA pourrait d’ailleurs se relancer si Chalon obtient gain de cause dans son combat contre la LNB dans le cadre du match Chalon-Cholet qui a été rejoué. Affaire à suivre…

LES RÉACTIONS :

Claude Bergeaud – Entraîneur Pau-Orthez

 « On n’est pas tombé sur le Dijon qui évolue à domicile. On les attendait sur les tirs extérieurs et au final, ils rendent un 7/30 dans ce secteur. En revanche, sur le peu de points qu’ils marquent à la mi-temps (21) ils en inscrivent 8 sur deuxième chance ! En même temps, on en a « chié » toute la saison dans ce secteur et ce soir on ne pouvait pas l’éviter. Au moins, on s’est présenté presque tous en ordre de marche, prêts à partager des choses. Cela a engendré une première mi-temps agréable et on revient au final à un nombre de passes décisives plus honnête que ce que l’on a fait ces derniers temps. C’est une grande satisfaction car je n’ai pas la mémoire courte. Je me souviens du retour en bus du Havre avec toute une nuit à se poser la question « Mais où va-t-on ? »car à un moment donné, alors que tous les joueurs sont prêts pour le début de championnat, on est à -32 face à un club présumé descendant !

Jean-Louis Borg – Entraîneur JDA Dijon

« On n’y est pas pendant 40 minutes. On savait que Pau allait être libéré, voulait bien finir la saison et équilibrer son bilan. C’était aussi le dernier match de Morency avec l’Elan :  d’habitude il prend 1 tir à 3 points par match, là je ne sais pas à combien il termine.. (4/4). Enfin, ce n’est pas là-dessus que ça se joue. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On n’a pas joué comme on aurait du le faire. Il y a tellement de choses à dire dans le contenu que je préfère le garder pour mes joueurs. Si on cherche du positif ce soir, il va falloir gratter sérieusement pour trouver quelque chose. J’ai vu des joueurs émoussés. Dans la démarche, c’est sûrement un de nos plus mauvais matches à l’extérieur. Il faut encaisser cela et se préparer à ce qui arrive derrière. Maintenant on va devoir aller faire justement un exploit à l’extérieur pour espérer exister dans ces play-offs. Je pense vraiment que les gars sont bien entamés physiquement, il n’y a plus d’énergie alors on a une semaine pour en retrouver. »

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

                                               

LA FEUILLE DE MATCH :

FL PAU JDA

FL JDA PAU

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc