fbpx

La belle aventure de la JDA stoppée à Limoges

             LIMOGESLimoges   80-64   Dijon DIJON

 

L’aventure aura été belle et formidable malgré une fin terminée sur une cinglante défaite. Totalement pris à la gorge dés les premières minutes, la JDA peut être fier de son parcours exceptionnel, même si une finale aurait été la consécration d’une saison remarquable. Mais voilà, les hommes de Jean-Louis Borg sont tombés sur plus fort qu’eux, qui, physiquement n’avait plus les ressources nécessaires pour ce dernier combat.

Démarrant la rencontre sur les chapeaux de roues, le CSP Limoges était imprenable et infligeait d’entrée de jeu un cinglant 12-4 à la 5e minute, à l’image d’une adresse insolente. Sous les yeux d’un public en ébullition, les limogeauds continuaient ainsi sa démonstration et récitait avec merveille son magnifique basket. Sous l’impulsion d’un excellent Fréjus Zerbo, auteur de 14 et 4 rebonds, les hommes de Jean-Marc Dupraz faisaient vivre un véritable cauchemar aux bourguignons en menant sur le score de 23-7 à la 7e minute, puis 32-11 à la fin du premier acte.

De retour sur le parquet avec de nouvelles intentions, la JDA retrouvait peu à peu ses automatismes, mais la lourde tâche d’effacer ce sévère premier quart temps s’annonçait compliqué. Très vite sanctionnés, les intérieurs bourguignons ont été rapidement limité, ce qui permettait au CSP de rester sur un nuage tout en maîtrisant un basket de haut niveau, porté par un  public au rendez-vous. Très maladroite, la JDA avait également beaucoup de difficulté à transformer ses tentatives contre un excellent 50% de réussite à longue distance côté limogeaud. Amorphe offensivement, la JDA voyait donc les limousins s’envoler sur le score de 35-20 à la 15e minute, puis 41-23 à la 17e minute, avant que le CSP Limoges ne clôture la première mi-temps avec 20 longueurs d’avance sur le score de 49-29.

Malgré les 17 points d’André Harris et les 14 points de Mykal Riley, l’équipe de Limoges était injouable, réalisant un basket à la perfection. Offrant à son public le plus beaux des cadeaux après 14 ans de disette, Limoges empêchait  la JDA de parvenir à réduire un écart conséquent à la 23e minute sur le score de 54-23, puis à la fin du troisième acte sur le score de 63-46. Totalement submergé, Jean-Louis Borg décidait alors de faire rentrer de jeunes joueurs en la personne de Macoumba Loom et Olivier Yao-Delon, avant que  le CSP Limoges ne se dirige tout droit vers une finale attendue depuis des lustres. Seul bémol de la soirée côté Limoges, la blessure d’Adrien Moerman, touchée à la cheville qui devrait probablement manquer le début des finales contre Nancy ou Strasbourg, mais l’heure de la fête avait sonné dans une région où le basket est roi.

LES RÉSULTATS  DE LA DEMI-FINALE :

(série au meilleur des 5 matchs) :

Lundi 19 mai : Limoges 70-71 Dijon, match 1

Mercredi 21 mai : Limoges 71-63 Dijon, match 2

Vendredi 23 mai : Dijon 60-63 Limoges, match 3

Dimanche 25 mai : Dijon 79-73 Limoges, match 4

Mardi 27 mai : Limoges 80-64 Dijon, match 5

LE TABLEAU DES PLAYOFFS

tbl13

LES RÉACTIONS :

 Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« On aurait voulu finir différemment cette magnifique saison. On a vu la différence ce soir entre une équipe bâtie pour jouer le titre et une autre qui finit sur les rotules. L’entame nous a clairement mis en grande difficulté. Limoges joue un basket parfait à ce moment du match, on est en retard sur tout, en défense et en attaque, et on traîne ça toute la rencontre. On essaye des choses mais à chaque fois ils ont répondu par un tir à trois points. Encaisser 32 points en un quart-temps, ce n’est pas notre registre, c’est plutôt ce qu’on prend en une mi-temps. Si l’on ajoute à cela l’adresse insolente du CSP, notre mission était devenue trop difficile. Je ne blâme pas les joueurs. Déjà avoir atteint un cinquième match contre Limoges, c’est fantastique. C’est dur de faire le bilan après une défaite, la saison a été plus que formidable, il faut s’en rappeler et penser à l’avenir. On devrait jouer l’Eurocoupe. Il faudra essayer de conserver nos joueurs majeurs et étoffer notre banc, dont on a vu les limites. »

 Ferdinand Prenom – Intérieur de la JDA Dijon

« Par rapport à dimanche, on n’a pas bien débuté. Limoges, oui, ils étaient durs, ont mis pas mal de tirs, leur public les a aidés à tenir jusqu’à la fin du match. La saison a été longue, on a tous perdu du gaz au fur et à mesure. Ce fut une série intense et physique. Limoges a une belle rotation, meilleure que la nôtre. C’est une déception, il y a un goût d’inachevé, mais maintenant, il faut se reposer, se libérer la tête. L’aventure reste belle, on ne nous attendait nulle part, ni en Coupe, ni en Championnat. On s’est battus et on a atteint les demi-finales de ces deux compétitions. La demie en Pro A, c’est aussi historique pour le club. »

Jean-Marc Dupraz – Entraîneur du CSP LImoges

« Nous sommes satisfaits, oui. Nous sommes en finale, et c’est historique pour ce club, car cela fait quatorze ans. Nous avons maîtrisé le premier quart-temps de la rencontre, et après, on a contrôlé le reste du match. On a montré des choses très intéressantes, avec 27 passes décisives, une « zone press » pendant tout le match qui a bien fonctionné. On a eu des passages difficiles, mais c’était normal, vu le contexte et la physionomie du match, qu’on parte un peu dans l’euphorie. »

Source L’Equipe

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

LA FEUILLE DE MATCH :

DM 13 CSP

DM JDA 13

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc