fbpx

Toujours intraitable au Palais, la JDA a surmené l’ASVEL

                    DIJONJDA Dijon   86-71   ASVEL ASVEL

 

Au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisé par les hommes de Jean-Louis Borg, les dijonnais ont surmené l’ASVEL de la meilleure des manières en offrant une nouvelle fois à son public une belle prestation dans le sillage d’un Antoine Mendy des grands soirs.

erving4Démarrant les premières minutes à bloc, la JDA a rapidement pris les commandes de la rencontre sur le score de 6-2 à la 4ème minute, très vite accrochés par des villeubannais deux minutes plus tard (11-9). Dans un quart temps très offensif au grand désarroi de Jean-Louis Borg, les défenses n’étaient pas au rendez-vous mais l’adresse bourguignonne était quant à elle bien présente. C’est donc sur le score de 22-19 que s’est soldé le premier acte, dans le quel les deux formations ont livré un basket très offensif. Comme la semaine dernière, les extérieurs ont démontré tout leur talent à longue distance, à l’image d’Erving Walker (18 points et 8 passes) et de Steven Gray (12 points, 4 rebonds, 3 passes).

Toujours aussi accrocheurs (27-25 à la 13ème minute), les hommes de Pierre Vincent ont encaissé un cinglant 7-0 sous l’impulsion d’un Zach Moss et d‘Antoine Mendy, permettant à la Jeanne d’enregistrer dix longueurs d’avance sur le score de 37-27 à la 15ème minute. Très patiente dans ses offensives , la JDA terminaient donc le première moitié de la rencontre de la meilleure des manières en rentrant aux vestiaires sur le score de 45-37.

Maîtrisant toujours aussi bien le rythme du match, les dijonnais ont entamé ce troisième acte comme il se devait en dominant nettement le troisième quart temps (51-44 à la 25ème) avec notamment un dunk ravageur de Jacques Alingué pour ses ses deux premiers points en Pro A Profitant des erreurs défensives de l’ASVEL, la JDA en profitait pour enfoncer le clou à l’image d’un Antoine Mendy métamorphosé (18 points à 88,9% de réussite) et d’un Erving Walker très adroit s à longue distance, permettant à la Jeanne de conclure cet Acte III sur le score de 60-50. Malgré les apports offensif de Taurean Green (17 points, 4 passes) et de Ahmad Nivins (20 points, 7 rebonds) côté Villeurbanne, la JDA Dijon prenait vite le large sur le score de 68-52 à la 33ème,  en imposant une défense agressive pour le plus grand plaisir de JLB. Malgré les dernières tentatives villerubannaises de recoller au score  (71-62 à la 36ème), les dijonnais ont conclu parfaitement les dernières minutes à l’image d’un dernier shoot longue distance au buzzer, signé André Harris, auteur de 18 points. pour offrir un second succès consécutif à la maison et a prouvé que la JDA était toujours intraitable au Palais.

MVP DE LA RENCONTRE 

Antoine

LA FEUILLE DE MATCH 

stat1jda

stat1asvel

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photo : Philippe BrachotLe Bien Public