fbpx

La JDA Dijon en démonstration face au Paris-Levallois

               DIJONJDA Dijon   77-58   Paris-Levallois PARIS

 

Alors que la JDA Dijon s’attendait à une rencontre très disputée, en affrontant le Paris-Levallois à domicile, les bourguignons n’ont fait qu’une bouchée des franciliens en réalisant une belle démonstration collective dans une opposition à travers laquelle le PL n’a pu existé pendant 40 minutes malgré les absences offensives d’Erving Walker et de Steven Gray.

C’est sur un Antoine Mendy stratosphérique que le JDA débute parfaitement la rencontre. Auteur de 7 de ses 13 points dans le premier acte, l’ancien palois a mis le pied au plancher dés le coup de sifflet en permettant aux siens d’asphyxier des parisiens dés la quatrième minute sur le score de 11-2. Imposant une défense irréprochable et des attaques parfaitement converties, les dijonnais ont clôturé le premier quart temps de la meilleure des manières sur le score de 26-10.

S’appuyant sur son secteur intérieur, à l’image de son capitaine Zach Moss, auteur de 13 points, 7 rebonds, et de Ferdinand Prenom (11 points, 4 rebonds), les hommes de Jean-Louis Borg livrait un véritable récital, leur permettant de mener au tableau d’affichage à 15ème minute sur le score de 28-16. Outre ses nombreuses offensives parfaitement réalisées, la défense dijonnaise s’intensifiait au grand bonheur du technicien bourguignon en n’encaissant seulement que 21 petits points à la pause. C’est donc sur le score de 40-21, que les deux formations ont rejoint les vestiaires pour le plus grand plaisir des supporters dijonnais.

Au retour des vestiaires, la JDA Dijon a continué ses assauts, à l’image d’André Harris très complet ce soir soir avec 10 points, 5 rebonds, 5 passes décisives et 2 interceptions, qui s’offrait le plus des cadeaux pour le jour de ses 29 ans. Maîtrisant parfaitement son sujet, le collectif dijonnais était alors en démonstration et en aucun cas ne lâcha prise, permettant à la Jeanne de mener sur le score de 49-27 à la 25ème minute. Même si nos deux extérieurs américains que sont Erving Walker et Steven Gray n’ont pas brillé ce soir, la Cité des Ducs pouvait compter sur un Aldo Curti de plus en plus en confiance, auteur de 9 points et 2 passes décisives, permettant à la Jeanne de clôturer le troisième acte sur le score de 62-38.

Contrainte de s’en remettre aux tirs extérieurs au début qu quatrième quart temps, les franciliens ont ainsi infligé un cinglant 9-0, permettant aux hommes de Gregor Beugnot de réduire la marque à la 34ème minute sur le score de 65-49. Mais sans véritable inquiétude pour la Jeanne, les dijonnais se profilaient tranquillement vers la victoire à l’image de son collectif sur le score de 72-55 à la 37ème minute. Se permettant même le luxe de faire entrer le jeune espoir Olivier Yao-Delon, Jean-Louis Borg et les siens ont ainsi réussi à conserver une invincibilité chère à son public, de bonne augure pour la suite des événements.

RÉACTIONS

 Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« On a vécu une soirée intéressante en termes de résultat et de contenu. Notre début de match a été de qualité et cela nous a permis de faire un écart. On n’a pas senti de sentiment de révolte du côté de Paris. On a produit le jeu qui nous intéresse. Paris a aussi eu une adresse indigeste. On est resté sur la même intensité et cela nous a permis de bien finir ce match. On a bien maîtrisé leur jeu de transition. On a joué avec un Walker diminué et tous les joueurs se sont mis au niveau. C’est bien d’enchaîner les victoires. »

Zach Moss – Capitaine de la JDA Dijon

« Notre meilleur match de ce début de saison, surtout défensivement. Nous avons joués tous ensemble et nous avons joués très dur ! La pré-saison était dur. Maintenant que nous sommes au complet, on voit qu’on peut jouer ensemble et le faire bien. Quand nous jouons tous ensembles, ça rend les choses très simples ! »

Malela Mutuale – Meneur du Paris-Levallois

« On a pas répondu présents. On était au courant de ce qui nous attendait ici. Mentalement on s’est relâchés. Il fallait réagir rapidement, mais on a pas su le faire. Dijon était prêt à nous recevoir. »

Gregor Beugnot – Entraîneur du Paris-Levallois

« Ce match est aberrant de notre part. On a joué contre une belle équipe, avec des qualités individuelles exploitées par le collectif. On était très bien lors des matches de préparation, mais c’est le troisième match où les comportements ne sont pas bons. On l’a payé cash tout de suite, sans défendre, sans faire d’efforts. On ne peut pas se satisfaire de cela et on devra peut-être prendre des décisions si ce groupe ne revient pas à ses vraies valeurs. On ne pourra pas continuer comme cela et on manque de constance. Quelque chose ne va pas. »

MVP DE LA RENCONTRE 

mvpzach

LA FEUILLE DE MATCH 

pl5

pl6

LE RÉSUMÉ VIDÉO 

 

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos : Jérémie Blancféné/Le Bien public

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc