fbpx

La JDA Dijon aux portes d’un exploit

                   DIJONJDA Dijon   69-71   Gran Canariacanaria

 

Face à une grosse  écurie européenne de Gran Canaria, la JDA Dijon était pourtant loin de penser qu’elle pouvait faire tomber le grand favori de son groupe, voir de la compétition. Même si elle n’a chuté que de deux petits points, les dijonnais ont prouvé qu’ils avaient leur place en Eurocup et n’était pas vraiment loin d’un vvéritable exploit au Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy de Dijon.

Comme nous vous l’annoncions, la taille était l’un points forts des espagnols. Dés le coup d’envoi, c’est bel et bien le pivot bourguignon en la personne de Zach Moss (1,97 m) qui en a fait les frais, se faisant contrer par le géant Walter Tavares (2,20 m). Mais le capitaine de la Jeanne a immédiatement répondu par son expérience en inscrivant les 5 premiers points dijonnais, permettant aux siens de mener d’un petit point sur le score de 5-4 à la troisième minute. Malgré sa maladresse, la JDA compensait son manque de réussite par sa défense agressive et sa présence au rebond offensif pour clôturer ce premier acte sur le score de 15-12 en sa faveur.

KrisTrès bon relais de Zach Moss dans la peinture, Ferdinand Prenom inscrivait les deux premiers points dijonnais du deuxième quart temps, avant que la Jeanne ne subisse un énorme passage à vide pendant quelques minutes, permettant à Gran Canaria de mener sur le score de 17-23 à la 16ème minute. Encaissant un cinglant 11-0, les dijonnais étaient de plus en plus maladroit, avant qu’Antoine Mendy (9 points, 5 rebonds, 3 interceptions) n’inscrive le premier trois-points de la JDA pour mettre fin à cette série offensive espagnole (20-23).

De son côté, pour notre adversaire, il était hors de question de ralentir la cadence, à l’image de Kyle Kuric (21 points à 5 sur 7 à 3-points), qui avait décidé d’aligner plusieurs tirs longue distance, permettant aux hommes de Garcia Reneses de prendre le large avec 10 longueurs d’avance (22-32 à la minute). Mais c’est sans compter sur la réussite de nos extérieurs, que les dijonnais ont réduit la marque avant de rentrer aux vestiaires sur le score de 27-34.

Au retour des vestiaires, les dijonnais retrouvaient peu à peu la mire à longue distance à l’image d’Erving Walker (23 points, 3 rebonds, 4 passes) et du canadien Kris Joseph (13 points, 3 interceptions), permettant à la Jeanne de revenir à -3 sur le score de 33-36 à la 22ème minute, avant que Gran Canaria ne réponde à son tour, portant le score à 36-46 trois minutes plus tard. Mais la JDA ne lâcha rien, à l’image d’un André Harris (11 points, 5 rebonds) retrouvant son adresse au meilleur des moments, provoquant immédiatement un temps morts espagnol à la 26ème minute (43-46). A nouveau on fire, Kyle Kuric permet alors aux espagnols de reprendre sept longueurs d’avance à la 28ème minute sur le score de 46-53, avant que Ferdinand Prenom n’écope d’une faute anti-sportive à la fin du troisième acte, portant le score à 50-59.

Dans le dernier acte, les dijonnais réduisaient peu à peu cet écart, leur permettant de toujours rester au contact des espagnols à la 36ème minute sur le score de 59-66, et revnant même à une petite longueur sur le score de 65-66 à la 38ème minute. Dans un money-time à suspense, Erving Walker se permit alors d’égaliser la marque à 20 secondes du termes, avant qu’Albert Olivier ne redonne l’avantage aux espagnols (69-71). Restant alors 5,6 secondes de possession pour les hommes de Jean-Louis Borg, les dijonnais ont malheureusement pu transformer un ultime panier pour remporter une victoire inespérée.

RÉACTIONS 

Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

«C’est dommage et ça tient à peu de chose. On a été en difficulté sur quelques séquences, notamment sur le deuxième quart-temps, surtout avec Kuric à trois points. Notre deuxième mi-temps a été de meilleure qualité en essayant de les perturber. On a mal géré la dernière possession et on n’a pas fait ce qui était demandé. »

Garcia Reneses – Entraîneur de Gran Canaria

«Je savais que ce serait un match difficile car Dijon est une bonne équipe, surtout chez elle. Il est très difficile de jouer à l’extérieur. On n’a pas toujours choisi les bonnes situations d’attaque. La défense de Dijon était bonne et on a perdu beaucoup de ballons. Tous les joueurs peuvent marquer à longue distance. »

Kyle Kuric – Arrière de Gran Canaria

« Ce fut une belle rencontre. Notre adversaire était également invaincu dans la compétition, donc il est logique que ce match soit difficile, mais nous avons à arracher la victoire. Jusqu’ici tout va bien pour nous. Après le premier quart temps, nous avons modifié notre mentalité. Les gars ont fait de belles passes, ce qui m’a permis d’aligner quelques bons tirs « .

LA FEUILLE DE MATCH 

bxjdag

bxgjda

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc