fbpx

Hold-up manqué de la JDA Dijon dans le Béarn

                PAU Pau-Orthez   80-77   JDA Dijon DIJON

 

A l’image de la saison dernière, la JDA Dijon éprouve quelques difficultés à s’imposer en terrain hostile. Dans une rencontre totalement dominés par les hommes de Claude Bergeaud, les dijonnais ont malgré tout réussi à revenir dans la partie lors des dernières minutes, mais sa présence au rebond lui ayant fait défaut, la victoire fut béarnaise au plus grand désarroi des dijonnais.

Pour son grand retour dans le Béarn, Antoine Mendy a pourtant montré la voie aux siens en inscrivant les premiers points de la Jeanne, via son agressivité, permettant à la JDA de mener à la première minute sur le score de 2–4. Mais sous l’impulsion de David Denave, auteur de deux paniers compliqués, et de Marko Simonovic (12 points), l’Elan béarnais prend les rênes de la rencontre dés la quatrième minute sur le score de 10-7. Très maladroite en début de partie, la JDA peine à trouver la mire, permettant à David Denave à nouveau de creuser un premier écart à la fin du premier acte sur le score de 21-14.

lf1Face à une défense qui ne lâche rien, Pau-Orthez continue ses assauts offensifs, à l’image d’Abdel-Kader Sylla, auteur d’un dunk ravageur, provoquant immédiatement la colère de Jean-Louis Borg à la 14ème minute (30-14). Effet immédiat, Steven Gray (19 points, 3 rebonds) retrouve peu à peu son adresse et permet aux bourguignons à onze longueurs de son adversaire à la 16ème sur le score de 32-21. Ayant de plus en plus de difficultés face à la défense dijonnaise (35-25 à 17ème), les extérieurs palois sont malgré tout toujours aussi adroits derrière la ligne et évitent la casse à la mi-temps en tenant la JDA à six longueurs sur le score de 43-27, malgré un 10-0 infligé par la Jeanne.

Au retour des vestiaires, David Denave (15 points, 4 rebonds, 3 passes) est intenable à longue distance, mais André Harris (11 points, 6 rebonds) lui répond immédiatement en inscrivant sept points consécutifs, permettant aux siens de revenir un plus dans la partie à la 24ème minute sur le score de 49-44.Mais retrouvant peu à peu son efficacité sous le cercle, à l’image de Tyler Cain (12 points, 8 rebonds), l’Elan béarnais recreuse un écart lourd de conséquences à la 29ème minute sur le score de 57-48. Infligeant un cinglant 8-2, les hommes de Claude Bergeaud termine le troisième acte de la meilleure des manières sur le score de 61-50.

Retrouvant peu à peu ses automatismes défensifs, la JDA subit pourtant l’envolée de Pau-Orthez à la 33ème (67-53), puis une minute plus tard (69-56). Mais sous l’impulsion d’un Erving Walker (16 points, 3 passes) et d’un Steven Gray insaisissables à longue distance, la Jeanne réussit à faire trembler le public palois en revenant à -7 à la 35ème (69-62), puis à la 37ème (7267). Infligeant ainsi un cinglant 9-0 à son adversaire, la JDA était revenu à hauteur de son adversaire à une minute du terme sur le score de 72-71. De plu en plus efficace défensivement, la JDA s’offre même le luxe de réaliser une égalité parfait (75-75) à 39 secondes de la fin sous l’impulsion de meneur américain. Alors menés d’un petit point à 10 secondes de la fin (78-77), la JDA Dijon laisse passé deux balles matchs, ne saisissant aucun rebond après que Denave et Cain ne manque leurs quatre lancer-francs. C’est donc sur défaite amère, que nos dijonnais ont quitté le Béarn, qui étaient bien loin de ses standards pour espérer vaincre une équipe paloise révoltée.

RÉACTIONS 

 Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« On prend 80 points ce soir en étant pitoyable en défense alors que ce doit être notre force. C’est une piètre prestation de notre équipe même s’il y avait quelque chose à aller chercher en fin de match. Le mérite revient aussi à Pau qui nous a mis la tête dans le seau 30 minutes avec une grosse agressivité de leur part. Pourtant on s’y attendait, on était prévenus. »

Claude Bergeaud – Entraîneur de Pau-Orthez

« Il faut féliciter les joueurs pour les sacrifices et les efforts fournis. C’est un match très intense face à une très bonne équipe de Dijon. Il ne faut pas oublier ce qu’ils font cette saison. Nous, on a fait ce qu’il fallait même si on a quelques stigmates de relâchement. On ne perd que 10 ballons mais ils nous coûtent cher ! »

LA FEUILLE DE MATCH 

 POJDA

 JDAPO

LE RÉSUMÉ VIDÉO 

 

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc