fbpx

Avec maîtrise, la JDA Dijon a largement disposé de Châlons-Reims

             DIJONJDA Dijon   78-57   Châlons-Reims   chalons-reims

 

Sans grande surprise, la JDA Dijon a largement dominé les débats hier soir en disposant largement de Châlons-Reims, lui permettant de conserver son invincibilité à domicile cette saison. Dans le sillage d’un Erving Walker très complet, les dijonnais ont ainsi rejoint le première partie du tableau avant de se déplacer à Limoges dimanche soir, champion de France en titre.

Démarrant la rencontre sur les chapeaux de roues, les dijonnais n’ont pas fait de détails lors des premières minutes, infligeant un cinglant 7-0 à son adversaire sous l’impulsion d’Aldo Curti à longue distance et d’André Harris à mi-distance (12 points, 5 rebonds). Menant alors de 8 points dés la sixième minute sur le score de 12-4, la JDA profitait  du manque d’adresse extérieure des champenois, avant que ces derniers ne trouvent des solutions à travers plusieurs accélérations à l’image de Mark Payne (16 points, 9 rebonds).Mais c’est sans compter sur une excellente adresse d’André Harris, que les bourguignons continuent leur lancée à la 8ème minute sur le score de 18-10, puis à la fin du premier acte sur le score de 24-16, à l’image de l’adresse longue distance d’Erving Walker et de Kris Joseph.

FerdiTrouvant alors la mire à longue distance, puis bénéficiant d’une faute anti-sportive de Steven Gray, le CCRB entamait le deuxième quart de la meilleure des manières en s’accrochant aux dijonnais sur le score de 24-21 à la 12ème minute. Mais sur un sursaut d’orgueil, Steven Gray (14 points, 6 rebonds) se révolta en retrouvant son adresse extérieure, rapidement suivi par André Harris, qui permit à la JDA d’accuser un avantage de dix longueurs sur le score de 34-24 à la 15ème minute. A la suite d’un tir à trois-points de Kevin Ross-Jauze, la note s’alourdit, portant le score à 41-26. Mais à travers un passage à vide bourguignon, rapidement pénalisés par les fautes, le CCRB se rapprocha de son adversaire  en convertissant à la perfection ses lancer-francs. Malgré une dernière possession mal négociée par la Jeanne, Steven Gray offrit au public dijonnais un shoot incroyable au buzzer à deux mètres de la ligne médiane, permettant aux siens de rejoindre les vestiaires sur le score de 43-35.

Sur sa lancée, Steven Gray continua a martyriser la défense champenoise en inscrivant les six premiers points dijonnais au retour des vestiaires, permettant à la JDA de mener sur le score de 52-35 à la 21ème minute. Ne trouvant décidément pas la mire à longue distance (3 sur 22 à 13,6% de réussite), les champenois subissaient alors le jeu intérieur dijonnais, à l’image de Ferdinand Prenom (8 points, 3 rebonds) et d‘Erving Walker toujours insaisissable (15 points et 8 passes), permettant à la JDA de mener sur le score de 60-44 à la 28ème minute. Ne trouvant vraiment aucune solution face à une formation dijonnaise alors en démonstration, le CCRB gâchait alors ses munition à trois-points avant que la JDA ne maîtrise à la perfection sa fin de match en s’imposant largement face au promu champenois.

RÉACTIONS 

 Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« On a fait un match sérieux dans l’application et dans ce qu’on avait préparé défensivement. On a su trouver des solutions à chaque fois dans leur alternance défensive. On a maîtrisé le match d’une manière générale. Il y a encore des pertes de balles inexplicables et des détails à régler, mais défensivement on est en place, c’est une bonne chose. On fait des fautes stupides. Il y a encore du boulot mais le bilan de 4v-3d est appréciable avant de partir en Allemagne »

Kévin Joss-Rauze – Arrière de la JDA Dijon

« Bien commencer le match était important. Par le biais de notre défense, ils n’ont pas su nous mettre trop en danger. On savait qu’il fallait resté concentré jusqu’au bout vu le retour qu’ils ont fait à Pau. »

Rémi Lesca – Meneur de jeu de Châlons-Reims

« En jouant comme ça c’est très compliqué. Deux matchs à domicile à venir ou on devrait se rattraper. »

Nicola Antic – Entraîneur de Châlons-Reims

« On a pas fait le match. J’ai honte ce soir. On savait ce qu’ils allaient faire mais dès le début  avec le 7-0 infligé c’était mal barré. On a joué comme une petite équipe qui veut se montrer à la télé pour son premier passage. On doit jouer beaucoup plus dur, sans ça on arrivera pas à gagner. »

MVP DE LA RENCONTRE 

walker5

LA FEUILLE DE MATCH 

chalons1

chalons2

LE RÉSUMÉ VIDÉO 

 

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc