fbpx

La JDA Dijon stoppée par la JSF Nanterre dans sa forteresse

            DIJONJDA Dijon   100-105 a.p   JSF Nanterre NANTERRE

 

Loin de ses standards défensifs en encaissant la bagatelle de 105 points en 45 minutes, la JDA Dijon a mis fin à sa belle série de 23 victoires consécutives à domicile contre la belle équipe de la JSF Nanterre.

Après la victoire improbable de la JDA Dijon contre Bourg la semaine dernière, Jean-Louis Borg avait déjà exprimé son mécontentement quant à la prestation défensive de ses ouailles. Encaissant 96 points contre le promu, la Jeanne se devait de revoir ses principes défensifs contre Nanterre pour espérer conserver cette incroyable série de 24 succès à la maison. Mais voilà, la JSF Nanterre nous a proposé un match ultra-offensif à l’image d’un énorme Jamal Shuler (29 points, 7 rebonds, 7 passes), ce qui a probablement causé notre défaite hier soir. A travers une adresse insolente en première mi-temps (70% de réussite à 3-points), les hommes de Pascal Donnadieu ont du livré une véritable guerre des tranchées pour remporter cette victoire, nécessitant une prolongations pour départager les deux formations.

jda8Dés les premières minutes, les deux équipes se livrent à un véritable marathon offensif et après cinq minutes de jeu la JDA mène de trois petits points sur le score de 13-10. De retour en terre bourguignonne, Mykal Riley (2 points, 3 rebonds, 6 passes) est rapidement cadenassé mais son coéquipier Jamal Shhuler s’occupe de faire le métier. Malgré un Ferdinand Prenom de gala dans la peinture (24 points à 100% de réussite et 6 rebonds), la JSF clôture le premier acte de la meilleure des manières en menant sur le score de 25-28 après dix minutes de jeu.

Toujours au contact des franciliens dans ce début de deuxième quart temps, les dijonnais continuent de s’accrocher et ne sont plus menés que d’un petit point sur le score de 33-34 à la 14ème minute. Mais en encaissant un cinglant 11-0, les hommes de Jean Louis Borg ont vécu un très mauvais passage, portant alors le score à 33-45 à la 18ème minute. Mais à travers le génie d’Erving Walker (24 points et 6 passes), le meneur américain va permettre aux dijonnais de revenir dans la partie avant la pause sur le score de 47-50, malgré un panier au buzzer de Keydren Clark.

Dans une rencontre très disputée durant laquelle l’attaque est privilégiée, les deux équipes sont alors au coude à coude. Sur un tir longue distance, Joseph Gomis permet ainsi à la JSF Nanterre de prendre enfin l’avantage à la 25ème minute sur le score de 57-60. Mais devant un public en ébullition, la JDA parvient à égaliser trois minutes plus tard à 67-67, puis à 72 partout à la 28ème minute par l’intermédiaire d’un Ferdinand Prenom toujours aussi décisif à l’intérieur. Connaissant alors un passage à vide en terme de réussite, les dijonnais se font rapidement distancer à la 35ème minute par des franciliens toujours aussi adroits, et le score est alors de 78-85. Conspué par une partie du public, Mykal Riley inscrit quant à lui ses deux premiers et uniques points de la rencontre (81-88 à la 36ème), avant qu’André Harris n’écope d’une faute anti-sportive. Alors que la JSF Nanterre se dirige tout droit vers une victoire (91-95 à la 40ème), les dijonnais arrachent une prolongation inespérée (95-95), au plus grand bonheur des spectateurs.

Même si les hommes de Jean-Louis Borg prennent un premier avantage au scoring, lors des premières minutes, les franciliens parviennent tout de même à s’imposer malgré un marché flagrant de Kyle Weems non sifflé par le trio arbitral en toute fin de rencontre. Après 623 jours d’invincibilité au Palais des Sports jean-Michel Geoffroy, la JDA Dijon peut alors sortir la tête haute en ayant fait douter une fabuleuse équipe de Nanterre, malgré une défense en berne.

RÉACTIONS 

Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« On tombe sur une très belle équipe de Nanterre et ils ont sorti un très gros match, notamment Shuler. On est dans une spirale où on ne s’entraîne pas assez et on est pas dans notre registre. En faisant un match d’attaque, c’est impossible de battre Nanterre. On doit travailler pour fournir les efforts. Je suis touché. »

Pascal Donnadieu – Entraîneur de la JSF Nanterre

« On peut parler d’exploit sur ce match car jouer Dijon à domicile est très difficile. On a assisté à un très beau match de Pro A, avec une très belle intensité. Il y avait de l’électricité dans l’air et le niveau s’est élevé. On est ravi et on a su « à la dijonnaise » ne pas craquer, revenir et arriver à s’imposer dans ce match spectaculaire. »

LA FEUILLE DE MATCH 

nantjda1

nantjda2

RÉSUME VIDÉO

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc