fbpx

Plus de peur que de mal, la JDA Dijon s’impose face à Boulogne

          DIJONJDA Dijon   81-78   Boulogne-sur-MerBoulogne

 

Dans le sillage d’un Antoine Mendy de gala, auteur d’un double double, la JDA Dijon a bien failli connaître sa seconde défaite à domicile cette saison. Menant alors de 20 longueurs à la pause, les dijonnais ont ainsi vu revenir une formation de Boulogne-sur-Mer très accrocheuse, avec notamment un Kenny Boynton chaud bouillant, pour finalement  remporter la rencontre de trois petits points, synonyme de qualification pour la Leaders Cup.

Privés de Kevin Joss-Rauze et de Kris Joseph, blessés, les dijonnais ont éprouvé des difficultés à renter dans la rencontre face à des boulonnais accrocheurs dés les premières minutes, comme en témoigne les scores de 7-6 à la 4ème et de 15-15 à la 8ème minute. Touché à l’épaule quelques minutes avant la fin du premier acte, Aldo Curti rejoint à son tour le banc bourguignon, obligeant Erving Walker à terminer le match (39 minutes jouées). C’est alors que Jean-Louis Borg décide de faire rentrer en jeu le jeune espoir Olivier Yao-Delon, permettant de faire respirer la ligne arrière de la Jeanne. Très satisfait de la prestation de son poulain, le technicien bourguignon peut se rassurer en terminant le premier quart temps sur le score de 20-15, de bonne augure pour aborder le second acte.

fow3A l’image d’Antoine Mendy, auteur de 22 points, 10 rebonds et 6 interceptions, les dijonnais infligent alors une véritable correction aux hommes de German Castano. Infligeant un cinglant 22-7 à son adversaire, la JDA Dijon se permet le luxe de rentrer aux vestiaires avec 20 longueurs d’avance sur le score de 42-22.

Annoncé quelques heures avant la rencontre par Jean-Louis Borg comme un match piège, les dijonnais vont assister à une véritable rébellion des boulonnais, par l’intermédiaire de Kenny Boynton, auteur de 31 points à 5 sur 6 à 3-points, 4 rebonds et 6 passes, permettant aux siens de recoller petit à petit au score à 42-29 à la 22ème minute, puis à 51-33 à la 25ème minute. Alors que la JDA ne s’inquiète en aucun cas du retour du promu, elle se fait rapidement surprendre par Stephen Brun et compagnie, revenant à -2 à la 29ème minute sur le score de 53-51. Après avoir encaissé 31 points dans le seul et unique troisième quart temps, la JDA ressere alors sa défense dans le dernier acte, lui permettant de reprendre dix longueurs d’avance à la 32ème minute sur le score de 63-53, avant que Boynton ne remette à nouveau le couvert, permettant aux siens de revenir à -2 à la 35ème minute (65-63), et même d’égaliser sur le score de 75-75 à une minute du terme.

C’est alors que le rôle du public du Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy devient essentiel en poussant les joueurs de la JDA à se surpasser, dans une dernière minute très longue qui se jouera aux lances-francs. A ce jeu là, ce sont bien les bourguignons qui en sortiront vainqueurs, leur permettant de décrocher une quatrième victoire de rang toutes compétitions confondues. En s’imposant contre Boulogne-sur-Mer hier soir, la JDA Dijon a non seulement validé son billet pour la Leaders Cup, mais conserve également seule la quatrième place du championnat avant de recevoir Gravelines-Dunkerque lundi soir au Palais.

RÉACTIONS 

Antoine Mendy – Ailier de la JDA Dijon

« Boulogne était dans un bon jour, Ils ont des joueurs de qualité. La qualification à la Leaders Cup était un objectif mais c’est à la fin qu’on fait les comptes. J’essaie d’apporter à l’équipe ce que je peux faire. Je travaille dur à l’entraînement pour être le plus efficace possible »

Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« L’essentiel est assuré ! Je ne suis pas étonné du déroulement de ce match. C’est notre 26ème match de la saison, les blessures arrivent forcément. Nous avons plus de cannes sur les deux parties du terrain pendant que Boynton était en feu. On finit à la ramasse physiquement, mais bon, au moins, sauf soucis mathématiques, nous sommes qualifiés pour la Leaders Cup. Au Last 32 de l’Eurocup, 10 victoires pour 5 défaites en championnat, c’est vraiment exceptionnel ce que nous faisons. Il faut aussi féliciter Olivier Yao-Delon, je suis content de sa prestation, ce n’est jamais simple. Mais avant de conclure, je tiens encore à féliciter cette équipe de Boulogne-sur-Mer qui posé beaucoup de problèmes. »

Loïc Akono – Meneur de jeu de Boulogne-sur-Mer

« L’entame de match nous a fait défaut, et ce comme depuis le début de saison. On peut même gagner ce match avec un esprit très combatif. C’est de bonne augure pour la suite de la saison ce qu’on montre sur le terrain. Venir faire ça à Dijon montre que nous avons des qualités.

German  Castano – Entraîneur de Boulogne-sur-Mer

« Je suis fier de ce qu’ont fait les gars ce soir, malgré la défaite. Nous avons eu le mérite de revenir. On joue le match à six joueurs, l’état d’esprit nous montre de belles choses. On aurait pu passer une très mauvaise soirée, surtout à -20 à la mi-temps, mais au final je retiens de bonnes choses pour la suite. Oui, je suis déçu, car on aurait pu gagner, étant donné notre excellente fin de match et de notre main chaude. Mais il y a tellement de bonnes choses positives.

MVP DE LA RENCONTRE 

totot

LA FEUILLE DE MATCH 

boulo1

boulo2

RÉSUME VIDÉO

 

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc