fbpx

À bout de souffle, la JDA échoue de peu face à Ljubjana.

Ce mercredi, la JDA Dijon recevait Ljubjana pour la toute première rencontre à domicile de l’année. Les joueurs espéraient débuter sur une bonne note devant leur public mais ce sont finalement les slovènes qui repartent avec la victoire. C’est au bout d’un match compliqué, âpre et disputé que les dijonnais ont finalement vu la victoire leur échappé. Mais tout le palais des sports y aura cru jusqu’à la fin, et aura encore assisté à une très belle rencontre.

 

Une entame délicate

 

Harris foxaep asvelLa réaction de Jean Louis Borg en conférence de presse après le match en dit long sur cette rencontre. Car la JDA a très mal débuté sa rencontre, encaissant 18 points dans les 5 premières minutes! Néanmoins, les dijonnais n’ont jamais baissé les bras et se sont battus jusqu’au bout, avec envie et détermination. Alors que l’équipe apparaissait empruntée en début de match, la défense s’est ensuite remise en place et l’équipe est repartie de l’avant. En début de seconde mi-temps, la Jeanne repassait même devant, sur un magnifique shoot à 3 points de Steven Gray. Mais les slovènes ne se laissaient pas faire et reprenaient les commandes du match pour ne plus jamais les lâcher.

Malgré de nouvelles prouesses pleines de classe de son arrière, Dijon courrait après le score et peinait à se rapprocher de son adversaire. Le bon passage de Zach Moss faisait néanmoins beaucoup de bien à l’équipe et leur permettait de recoller et de se laisser la possibilité d’espérer encore, lors de l’ultime quart-temps.

 

La bataille des rebonds

 

Comme nous l’avions évoqué lors de l’avant match, c’est bien dans la peinture que le combat a été le plus rugueux. Les intérieurs slovènes ont donné du fil à retordre aux dijonnais, qui n’ont pas démérité, au contraire. Et même si la JDA a laissé Ljubjana prendre 43 rebonds, elle en a également capté 40. Pas mal face aux monstres qui se présentaient en face! Néanmoins, les slovènes profitaient d’un dernier baroud d’honneur de leurs cadres pour aller chercher la victoire dans les derniers instants. Sous l’impulsion de son meneur Erving Walker, la JDA espérait pourtant jusqu’au bout mais s’est finalement inclinée de peu, 81 – 77. Une défaite avec les honneurs, même si elle semble laisser un arrière goût amer au coach dijonnais:

 

 

Une défaite avec les honneurs

 

walker foxaep asvelAu bout du compte, on retiendra tout de même de cette rencontre un bel état d’esprit du côté dijonnais. Jamais les joueurs n’ont semblé abattus. Au contraire, on pouvait apercevoir ce courage qui les caractérise et cette envie, qui montre une fois de plus que ce groupe est soudé jusqu’au bout. Combatifs dans la raquette, opportunistes derrière la ligne, les joueurs de la JDA ont toujours gardé espoir et, poussés par leur public, ont tout de même réalisé une prestation digne d’une grande équipe. Jean Louis Borg l’a annoncé dans sa conférence d’après match, il reste des choses à travailler. Mais cette courte défaite est tout de même encourageante, dans l’état d’esprit.   L’abnégation et le mental dont font preuve les joueurs sont des éléments déterminant, qui forgent un groupe et caractérisent les grandes équipes. Mercredi prochain, face à Bamberg, la JDA tentera de débloquer son compteur en Eurocup. L’occasion d’offrir une première victoire à son public. Soyez au rendez-vous, l’équipe y sera!

 

 

 

La feuille de match

Capture d’écran 2015-01-15 à 00.18.13

Capture d’écran 2015-01-15 à 00.16.52

C. Rigaux

Crédits photos:

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc