fbpx

La JDA s’impose à Rouen, à force de courage.

Capture d’écran 2015-01-18 à 12.25.04

Ce samedi, la JDA Dijon se déplaçait à Rouen, défier un promu blessé mais déterminé à ne pas se laisser abattre facilement. La rencontre a tenu toutes ses promesses, et c’est finalement au terme de 40 minutes disputées que les dijonnais ont pu repartir avec la victoire.

Un bon départ

Walker foxaep le mans 1Pourtant, c’était bien la Jeanne qui débutait la rencontre de la meilleure des manières. Profitant d’un entre-deux mal négocié, Antoine Mendy inscrivait les deux premiers points de la partie au bout de seulement trois secondes, sur un lay-up au milieu de la défense normande. Face à une équipe qui avait un peu de mal à rentrer dans on match, Dijon ne parvenait tout de même pas à prendre le large. Rouen n’allait pas se laisser faire, et entendait bien le montrer à ses visiteurs.

Ce n’est qu’à la fin du deuxième quart que la JDA faisait un premier écart, grâce à un Steven Gray encore bouillant (41-32). Mais cet écart était de courte durée puisque le SPO revenait dans la partie dans les dernières secondes de la première mi-temps, qui se concluait sur une avance de 6 points en faveur des dijonnais (45-39).

L’ancien dijonnais Abdoulaye M’Baye réussissait d’ailleurs bien son retour à la compétition face à son club formateur en portant son équipe en première mi-temps avec 12 points. Néanmoins, face à une équipe fortement diminuée dans ses rotations et qui ne semblait pas pouvoir rivaliser sur 40 minutes, on imaginait la JDA prendre le large plus facilement au retour des vestiaires.

 

Jusqu’au bout

Harris foxaep asvelMais il n’en était rien, Rouen allait jouer sa carte au maximum, puisant dans ses ressources pour pousser Dijon dans ses retranchements. La JDA se laissait même rattraper à la fin du troisième quart-temps (57-56) et allait jusqu’à perdre l’avantage à cause d’une perte de balle qui donnait à l’adversaire une occasion de contre-attaque facilement négociée. Rouen venait d’infliger aux bourguignons un sévère 12-0. La JDA concluait tout de même ce troisième quart-temps devant grâce à un magnifique 3 points d’Aldo Curti au buzzer.

Le scénario de l’ultime quart était similaire au reste de la rencontre, chaque fois que les dijonnais se donnaient un peu d’air, Rouen revenait à portée. Ce sont finalement les individualités qui ont fait la différence côté dijonnais. Erving Walker distribuait très bien le jeu et se montrait percutant (19 points et 7 passes décisives), mais ce sont finalement Andre Harris (15 points et 8 rebonds) tout d’abord puis Steven Gray (28 points et 3 passes décisives) qui permettaient, grâce à leurs prouesses à longue distance, à la JDA de se sortir du piège.

La JDA a donc bien débuté 2015 en Pro A grâce à une première victoire, à l’extérieur qui plus est. Grâce à ce résultat, Jean-Louis Borg et ses hommes restent sur une magnifique série de 6 victoires consécutives en championnat. De bonne augure pour Dijon qui pourra aborder sereinement la phase retour.

 

Réactions

Suite à la rencontre, le coach dijonnais et ses joueurs ne se sont pas montrés très satisfaits de la prestation de l’équipe. Mais la victoire est là, et elle fait beaucoup de bien ! (Réactions extraites de l’édition de ce jour du Bien Public.)

 

Aldo Curti – Meneur de la JDA Dijon

“On n’a pas joué collectivement. On n’a pas imposé notre jeu et on n’a jamais réussi à tuer le match.“ “Il est certain que ces forfaits ont joué dans nos têtes.“

Jean-Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

“Tout le mérite en revient à Rouen et le scénario était écrit. On avait prévenu les joueurs. On savait que Rouen allait jouer libéré et on s’en sort bien. Tout a été incohérent dans ce que l’on a fait sur ce match et on n’a pas fait ce que l’on devait faire. Mais le match est pris, ce qui est le principal.“

Christophe Denis – Entraîneur du SPO Rouen

“Ce match est comme une victoire pour nous. On a abordé la rencontre avec des valeurs. La manière est plus importante que le résultat. Ce serait grossier de parler de fierté car ça va au-delà de tout cela. La situation que l’on vit actuellement forge un caractère. On ne cède pas à la panique.“

MVP de la rencontre

MVP Rouen

La feuille de match

Fil du match

Capture d’écran 2015-01-18 à 13.08.13

Capture d’écran 2015-01-18 à 13.08.31

Résumé vidéo

C. Rigaux

Crédits photos:

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc