fbpx

[Avant Match] Bien débuter la phase retour…

Pas le temps de souffler pour la JDA Dijon! Après sa superbe victoire en Eurocup à Bamberg, les dijonnais se déplacent en Île de France pour affronter le Paris Levallois. À l’aller, Dijon s’était facilement imposé dans son antre (77-58). Nul doute que l’équipe emmenée par Grégor Beugnot aura à coeur de prendre sa revanche…

 

Un certain parfum…

Joss-Rauze foxaep bcmCette rencontre sera particulière pour les deux équipes. En effet, le tirage au sort de la Leader’s Cup ayant eu lieu ce matin, on connaît déjà les affiches des quarts de final. Et les deux équipes se retrouveront pour la troisième fois de la saison! On imagine donc que les deux formations se jaugeront, en vue de ce rendez-vous. Cela pourrait également être l’occasion de prendre l’ascendant psychologique sur l’adversaire…

De plus, après avoir vécu un match catastrophique à l’aller, Paris aura certainement envie de rendre la vie dure aux dijonnais. Histoire de renvoyer l’ascenseur… Actuellement 6° du championnat, l’équipe de la capitale n’est pas à la place à laquelle on l’attendait. Et la phase retour sera cruciale pour eux, qui aimeraient certainement aborder les playoffs avec l’avantage du terrain. Mais pour cela, il leur faudra montrer un autre visage que celui qu’ils ont montré lors de la phase aller.

 

Un trio infernal

Harris foxaep bcm 1Paris se base sur un trio d’exception, capable de mettre le feu à une rencontre en multipliant le danger sur le parquet. Première partie de ce trident, le pivot Sharrod Ford. Meilleur marqueur de son équipe, le natif de Washington réalise une première saison en Pro A convaincante (14,4 points, 9,3 rebonds pour 18,8 d’évaluation). Seule petite faiblesse, son adresse sur la ligne des lancers (64%), qui lui joue souvent des tours en fin de rencontre… La deuxième menace parisienne vient de l’ancien chalonnais Blake Schilb (11,9 points, 4,5 rebonds et 4,5 passes décisives). Véritable homme à tout faire, il est capable de prendre le match à son compte lorsque son équipe en a besoin. Mais il pénalise aussi parfois trop le jeu collectif… Enfin, c’est Mike Green qu’il faudra avoir à l’œil! Le meneur est un redoutable passeur (7,8 par match, premier de la ligue) et gère parfaitement le jeu de son équipe. Lorsqu’il n’est pas en mesure de servir ses coéquipiers, l’américain trouve toujours une autre solution, en se créant lui même son shoot.

Mais Dijon entend surfer sur sa bonne dynamique en championnat (6 succès consécutifs) pour aller chercher une nouvelle victoire à l’extérieur. Avec un Steven Gray qui réalise une incroyable saison et qui enchaîne les performances de haut vol, la JDA entend bien tenir son rang! Erving Walker  et les siens peuvent poser de sérieux problèmes à leurs adversaires, reste à savoir s’ils n’auront pas trop souffert physiquement avec le déplacement en Allemagne… La réponse vendredi soir!

En cas de victoire, Dijon resterait au contact des trois leaders (Limoges, Nanterre et Strasbourg) en conservant seulement 2 victoires d’écart! On peut compter sur le capitaine Zach Moss pour fédérer ses coéquipiers. Jean-Louis Borg saura également, à n’en pas douter, trouver les mots pour pousser les joueurs à passer outre la fatigue physique.

 

Classement Pro A

Capture d’écran 2015-01-22 à 15.51.13

Historique des confrontations

Capture d’écran 2015-01-22 à 17.21.49

Charles Rigaux

Crédits photos: