La JDA Dijon a la « Pau » dure

La JDA Dijon Basket se rendait ce samedi soir du côté de Pau-Lacq-Orthez pour affronter les hommes d’Éric Bartecheky. Cette rencontre arrivait 15 jours après l’échec des dijonnais à Antibes (le match face au SLUC Nancy ayant été reporté, suite aux attentas du 13 novembre à Paris). Une pause involontaire dans le calendrier qui a permis aux joueurs de travailler dur pendant 15 jours aux entrainements. Cela a suffit pour l’emporter dans le sud-ouest ? Retour sur cette rencontre..

 

La rencontre débute sur un faux rythme avec une adresse qui fuit les dijonnais, même si aucune des deux équipes ne parvient réellement à prendre les devants. Après 4 minutes de jeu, le score est de parité : 6-6 puis 10-10, Ryan Brooks permettant par deux fois de garder la Jeanne au même niveau. C’est alors que dégainent les artilleurs à longue distance : Steven Smith est le premier à allumer, auquel Myles Hesson répond dans la foulée. Le dernier mot revient à Max Kouguere, donnant 3 longueurs d’avance aux palois. La fin du quart-temps permet à Marc Judith et Tyler Cain – de retour sur le parquet de son ancien club – de s’exprimer, laissant Dijon à un tout petit point après 10 minutes. PAU 18 – 17 JDA DIJON

La reprise de la rencontre se fait sur le même rythme, avec deux équipes qui se répondent coup pour coup : Si J.K. Edwards sous le cercle et Yannick Bokolo sur un dunk donnent 5 points d’avance à l’EBPLO, la réponse des dijonnais est immédiate grâce à un tir primé de Kévin Dinal, un panier dans la peinture de Jacques Alingué et un shoot mi-distance de C.J. Williams. Dijon passe alors devant grâce à un 0-7 en 2 minutes 20, poussant Éric Bartecheky à prendre un temps mort, histoire de remobiliser ses troupes. Message reçu et appliqué par Steven Smith qui réussit, sur un tir longue distance, à redonner 5 points d’avance à l’Élan Béarnais (29-24, 16′). Les dijonnais ont alors un coup de moins bien – à l’image du 2/10 derrière l’arc des 3-points en première mi-temps – profitant à Smith pour inscrire ses 11ème et 12ème points (32-28). Tyler Cain, présent sous le cercle (4 rebonds offensifs en 20 minutes), va réduire la marque pour rentrer aux vestiaires avec seulement 3 points de retard. PAU 33 – 30 JDA DIJON

Au retour des vestiaires, si le premier panier est pour Will Yeguete, c’est bien les dijonnais qui se montrent les plus adroits à l’image de ces deux tirs longue distance de Myles Hessson puis C.J. Williams, faisant repasser Dijon devant (35-36). Un passage qui n’est pas au gout de Steven Smith. Le palois reprend alors son festival en montant au dunk puis marquant à mi-distance, laissant les deux équipes dans un mouchoir de poche. Débute alors un très bon passage des dijonnais : C.J. Williams et Myles Hessson envoie de nouveau deux tirs primés avant qu’Axel Julien à mi-distance et Tyler Cain au dunk ne fassent monter la série à 0-10 (43-48, 27′).  Et si Lance Harris stoppe la série dijonnaise pour ramener Pau-Orthez à 5 points, c’est au tour d’Axel Julien de répondre présent, en envoyant deux tirs à 3-points sur deux possessions de suite. La Jeanne prend alors en sa faveur le plus large écart du match (45-56, 29′), même si Harris sur un dunk clôture la marque de ce quart-temps. PAU 47 – 56 JDA DIJON

L’entame du dernier quart-temps ne sourit pas aux dijonnais. En effet, la JDA Dijon ne trouve pas le chemin du cercle sur les 4 premières minutes de cette période, permettant à Lance Harris, Max Kouguere et Will Yeguete de réduire le score, d’égaliser et même de passer devant grâce à un 12-0 (59-56, 35′). Heureusement pour les hommes de Laurent Legname, David Holston vient remettre Dijon sur les rails, égalisant à 59 partout. Débute alors un dernier « mano à mano », à l’image de cette rencontre : C.J. Williams fait passer Dijon devant (63-64), mais Lance Harris permet dans la foulée de faire repasser Pau devant (65-64). La dernière minute débute, le temps s’écoule et c’est C.J. Williams qui réussit à rentrer un nouveau tir primé, remettant la Jeanne devant à quelques secondes de la fin de la rencontre. Le ballon est alors pour les palois et J.K. Edwards parvient à provoquer la faute à 5 secondes du buzzer final. Il met le premier lancer mais pas le deuxième. Faute est faite sur Myles Hesson qui met lui ses deux lancers et la Jeanne remporte finalement un succès très important loin de ses terres bourguignonnes. Il faudra confirmer ce précieux succès dès samedi, face à Cholet. PAU 66 – 69 JDA DIJON

 

Plus tôt dans la journée, les espoirs de Julien Marchand affrontaient les jeunes de Pau. Chez le leader invaincu du championnat, les garçons du centre de formation n’ont pas réussi à l’emporter, s’inclinant sur le score de 65 à 55 malgré une bonne prestation.

 

Les statistiques

Stats

 

Le MVP

MVP