fbpx
Vincent Dumestre, coach espoir

Vincent Dumestre fait son bilan

Pour sa première saison sur le banc des espoirs de la JDA Dijon Basket, Vincent Dumestre a réalisé une saison correcte dans l’ensemble (12ème place, 15 victoires – 19 défaites), ponctuée par une belle série de cinq succès consécutifs. Si l’objectif de début de saison – la qualification au trophée du futur – n’est pas atteint, cette première année sert de socle de travail intéressant pour la saison à venir.

 

Vincent, la saison est terminée, comment te sens-tu ?

Aujourd’hui, je suis partagé entre deux sentiments : tout d’abord, je suis satisfait de l’investissement de l’équipe et du travail fourni. En revanche, je suis assez gêné du dernier match effectué mardi dernier face à Pau. Si je pense que globalement, nous sommes à notre place, je garde un goût amer des résultats de certains matchs cette saison.

Tu es arrivé à Dijon l’été dernier. Comment s’est passée ton adaptation au style de jeu de la JDA Dijon Basket ?

J’en suis très satisfait. À mon arrivée et pour avoir vu pas mal de match avant d’être ici, j’étais déjà en phase avec le style de jeu défensif du club et les stratégies existantes. Je me suis également retrouvé en adéquation avec la façon de travailler ici au quotidien. C’est rigoureux, sérieux et professionnel. C’est très appréciable.

Tu as repris en main l’équipe auparavant coachée par Julien Marchand. Comment s’est passée votre relation ?

Nous avons eu une très bonne relation toute la saison ! Julien a su parfaitement passer le témoin en début de saison et m’a mis dans les meilleures conditions pour pouvoir lancer la saison. Grâce à lui, j’ai pu relancer de la meilleure manière un nouveau cycle qui doit se confirmer sur la saison à venir.

Quel bilan tires-tu de cette saison sportive ?

On termine avec 15 victoires et 19 défaites. Même si sur 2-3 matchs ont aurait pu gagner, comme j’ai dit aux joueurs, quand on perd de 4 ou 6 points, mais qu’on est très loin de l’adversaire en termes de statistiques : aux rebonds, à l’évaluation, etc.. on se trompe de réflexion.

On a bien travaillé collectivement, c’est une évidence, mais quand on regarde le classement, c’est assez légitime qu’on soit derrière les équipes du top 8. Je pense même qu’on finit devant certaines équipes qui auraient pu être au-dessus de la nôtre. Terminer en milieu de tableau, dans ce contexte, c’est plutôt positif.

 

Staff espoirs

 

Et sur le plan de la formation et du développement des joueurs ?

J’ai vu beaucoup de joueurs progresser, la grande majorité. L’équipe a progressé sur plusieurs niveaux : en termes de qualité d’entraînement durant l’année, que ce soit individuellement et tactiquement. Le seul point sur lequel on aurait pu s’améliorer davantage, c’est l’aspect mental et la culture de la gagne qui va avec. Ça explique, je pense, notre irrégularité sur certains matchs et les performances en dents de scie de certains joueurs.

Quels sont les joueurs qui vont quitter le centre de formation ?

On a 5 joueurs en fin de cycle, plus éligibles pour la catégorie espoir : Ludovic Lambert, Florian Ouedraogo, Martin Marx, Kheirredine Kherzane et Jean-Philippe Dally. Deux joueurs en plus de ces cinq-là ne seront pas conservés : Martin Imhoff et Hugo Cluysen.

Il est désormais l’heure de se plonger sur la saison 2017/2018. Comment ce profil ta nouvelle équipe ?

On repart avec un noyau de cinq joueurs : Noah Burrell, Damien Archinard, Bryan Miyem Bell, Hugo Lesne et Dimitri Radnic, auxquels vont se greffer des recrues. Tous les joueurs ont été ciblés, mais pour l’instant, seul l’arrivée de Nicolas Dorez est officialisée.

Nicolas Dorez sera justement une importante recrue de ton nouvel effectif. Peux-tu le présenter ?

Nicolas, on est allé le voir et le superviser à l’INSEP en ce début d’année, avec Jean-Louis Borg et Julien Marchand. On a apprécié ses qualités de basketteurs et on s’est mis en quête de lui proposer un projet sportif qui peut être intéressant pour lui et pour le club. C’est un jeune joueur avec une très bonne connaissance du jeu et on est convaincu qu’il pourra s’intégrer à notre philosophie de travail et de jeu.

Pour terminer, quel sera le programme estival ?

Différentes signatures vont être officialisées très rapidement et je pense que d’ici fin mai, le recrutement sera bouclé. En ce qui concerne les joueurs, ils seront encore là pour améliorer et développer leurs compétences individuelles sur cette intersaison. Des programmes seront mis en place pour qu’ils puissent continuer à travailler durant cet été. Nous les ferons revenir début août pour réenclencher le travail.