Jacques Alingué

« Je suis de retour, affûté et prêt à attaquer »

Papa d’un petit garçon nommé Reggie depuis le 10 juillet 2017, Jacques Alingué va entamer sa quatrième saison sous le maillot dijonnais. Après un été divisé entre stage pour ses études, l’arrivée du petit nouveau dans la famille et la préparation, il a retrouvé toutes ses capacités pour balayer d’un revers les pépins physiques du dernier exercice et se concentrer sur cette nouvelle saison. Entretien avec Jacquot !

 

Jaques, comment s’est passé cet été ?

Ce fut un été chargé ! J’ai d’abord eu mes examens dans un premier temps. Ensuite, je me suis reposé une semaine avant d’enchaîner mon stage de trois semaines en entreprise. J’ai retrouvé Dijon par la suite, attendant sagement l’accouchement de ma femme. Je me suis par la suite préparé avec Kévin Guyon, le préparateur physique du CEP dijonnais, pendant 3 semaines. Enfin, j’ai terminé par une semaine de préparation à Bordeaux. Maintenant, je suis de retour, affûté et prêt à attaquer !

 

L’arrivée d’un premier enfant dans la famille, ça change le quotidien ?

Oui, les premières nuits ont été compliquées (rires), même s’il est relativement gentil avec moi et que ma femme m’aide beaucoup. Alors oui, bien sûr à la maison, tout est désormais orienté pour le bien-être de Reggie. Tout est fait en fonction de lui. La belle vie continue, avec un petit nouveau au sein de la famille. C’est vraiment chouette !

 

Ce sera ta 4ème saison dans l’effectif dijonnais. Quelles obligations ça créées d’être le plus ancien du vestiaire ?

Très honnêtement, avec l’été que j’ai eu et l’arrivée au monde du petit nouveau, je n’ai pu suivre le recrutement que de loin. Mais de ce que j’ai pu voir et échanger avec Axel Julien par téléphone, on va avoir une équipe relativement jeune, mais avec du potentiel. Je devrai les guider, leur facilité leur intégration et leur faire découvrir comment fonctionne le club. On essaiera également de leur faire découvrir notre belle ville qui, avec la belle météo actuelle, est vraiment très agréable.

 

Le coach te repositionne au poste 5. C’est justement là qu’on te sent le plus à l’aise.

Complètement ! On en avait discuté en fin de saison. C’était, je pense, le choix le plus logique, pour le coach comme pour moi. Je pense pouvoir plus apporter à ce poste et je devrais pouvoir plus aider l’équipe dans ce rôle. Je suis bien plus à l’aise sous le cercle. L’idée est d’utiliser ma mobilité pour apporter du mouvement sous le cercle. On va développer tout ça avec le coach et Steve Taylor.

 

Tu auras justement Steve Taylor – un rookie américain – avec toi sur ce poste. Le plus ancien du groupe avec un jeune, l’occasion pour toi de le guider ?

Exactement. Ce sera sa première saison professionnelle, qui plus est, hors de ses terres américaines. Ce sera donc l’occasion de lui montrer comment ça se passe en France, de tout mettre en oeuvre pour qu’il s’intègre correctement. La Pro A, c’est très différent du championnat universitaire et il faudra lui faire comprendre, tout en l’aidant à assimiler les consignes du coach.

 

Pour terminer, quel est ton point de vue sur le nouvel effectif dijonnais dans lequel tu vas évoluer ?

J’ai suivi ça de loin, mais j’ai déjà hâte de découvrir mes nouveaux coéquipiers. Pour les étrangers, j’ai eu que des bons échos de chacune des signatures. Pour les français, je connais déjà Valentin Bigote. Je l’ai côtoyé en sélection A’ et c’est un bon joueur. Abdoulaye Loum est également un joueur que je connais. Sa taille est vraiment intéressante et il devrait pouvoir beaucoup nous apporter. Ce sera bénéfique pour le groupe d’avoir ces garçons.

 

Jacques sait que vous serez au rendez-vous ! Rejoignez-nous : ICI