fbpx
Gavin Ware

Les déclarations après Gravelines – JDA Dijon

La SAS Perrin vous présente la conférence de presse du match Gravelines-Dunkerque – JDA Dijon :

Laurent Legname (entraîneur de la JDA Dijon) : « De l’extérieur, il y avait peut-être une sensation de maîtrise, mais c’est surtout avec l’abnégation des joueurs sur le terrain qu’on a pu avoir cette sensation-là. Il fallait à tout prix laisser cette équipe à moins de 70 points marqués, car on savait qu’elle peut vite être très offensive, c’est ce qui nous avait d’ailleurs coûté le match aller. Il fallait faire attention aux shooteurs et il fallait adapter notre défense par rapport à eux. Ce soir, on met 86 points à l’extérieur : c’est très bien. De plus, on gagne enfin la bataille des rebonds, après avoir largement été dominé dans ce secteur à Strasbourg.

Comme je le dis depuis le début, on prend match par match. En gagnant, on savait qu’on serait à 3 victoires de plus que le BCM, plus le point-average. Mais évidemment, c’est une belle opération et en plus, on prend notre revanche sur le match aller. Dans l’optique du classement et des playoffs, c’est très bien. Il faut désormais se focaliser sur le gros match qui nous attend dimanche face à Monaco mais pour le moment, effectivement cette saison est très bonne.

Tarence est blessé au pied, c’est pour ça qu’il n’a pas fait le déplacement ce soir à Gravelines. »

 

 

Gavin Ware (pivot de la JDA Dijon) : « Oui bien sûr, c’était un très bon match pour nous ce soir. Nous avons joué comme il le fallait, comme le coach l’avait demandé et ce dès le lendemain de notre défaite à Strasbourg. On a su exécuter le plan de jeu comme il était voulu par le staff, en défense, mais aussi en attaque. On avait préparé ce match pour le gagner et c’est chose faite.

Oui bien évidemment, c’est forcément une victoire de plus, et c’est toujours important dans la course aux playoffs. Il fallait l’emporter, surtout après notre défaite à Strasbourg et avant de recevoir la très belle formation de Monaco dimanche, qui est sur 9 succès consécutifs. »