Un bel été pour la formation de la JDA !

Cet été, Élise Prodhomme, la coach du Centre de Formation, est devenue championne d’Europe avec l’Équipe de France U20-F. Elle revient avec nous sur son exploit et sur l’année à venir pour sa troisième saison avec les Espoirs de la JDA.

 

« Félicitations pour ton titre Élise ! Peux-tu nous parler du parcours de l’Équipe de France durant la compétition ?

C’est une équipe que j’ai découverte pendant la préparation, avec des joueuses qui venaient de plein d’horizons différents. 6 joueuses qui n’ont jamais fait de compétition Équipe de France 5×5 donc c’était une découverte pour elles mais aussi une découverte pour moi. La construction de mon staff a été une des clés. Construire un staff de 9 personnes autour de moi et 12 joueuses c’était très intense parce qu’il fallait aussi que je prépare ma saison à Dijon. C’était une aventure assez extraordinaire.

 

Quels sont les moments clés qui ont contribué à la victoire ?

L’Italie c’est la résultante de tout ce qu’on a mis en place avant (les Bleues n’ont gagné que d’un point face à l’Italie (84-83)). On avait à cœur de faire jouer notre équipe d’une manière très mobile, que tout le monde s’y retrouve. Le but était qu’on ait une défense très agressive, pour gagner des ballons, courir, et ça, on l’a travaillé dès le début, dès le premier entraînement. On a créé beaucoup de cohésion, de confiance auprès des joueuses, c’était important et justement ça a payé sur le match de l’Italie. On a construit pendant nos trois semaines de préparation notre identité et notre vécu commun, avec des hauts, des bas, des blessures, des imprévus. Ces aléas nous ont conduit à nous battre tout le temps, à nous dépasser et à croire en nous-même contre vents et marées.

 

Vous n’étiez pas favorites ?

Pas du tout. On n’était pas favorites avec un groupe issu de la génération Covid, sans expérience de grandes compétitions internationales, sans joueuses dominantes de Ligue Féminine ou de Ligue 2. Il a fallu créer un groupe plutôt que des individualités.

 

Comment te sens-tu maintenant que tu vois la médaille tous les matins ?

Tous les matins ça ne change pas grand-chose à part donner un petit peu plus de confiance dans ce que je fais, plus de sérénité, d’expérience. Au quotidien je reviens là et je me dis qu’est-ce que je peux améliorer ici, avec mes jeunes. L’expérience de cet été donne encore plus de sens à ma carrière et à ce que je peux reproduire avec les Espoirs.

 

La formation Dijonnaise a brillé cet été, comment expliques-tu cela ?

Depuis 4 ans, la formation Dijonnaise est représentée au sein des Équipes de France, pour notre plus grand plaisir, mettant en valeur le travail des formateurs du club. Cette année encore, Ilias Kamardine a brillé avec l’Équipe U20 (champion d’Europe et MVP de la compétition), Nathan Vincennes a été appelé en pré-sélection dans la même équipe, Loris Duponq en pré-sélection U16 et Romain Berthelin en pré-sélection U17 3×3. La formation Dijonnaise se projette aussi sur le secteur professionnel avec Robin Ducoté qui est sur le terrain avec les pro au quotidien et Ilias qui a fait une très belle saison à Évreux alors qu’il a encore l’âge Espoirs.

 

Tu vas commencer ta troisième saison ici, à Dijon, quelles sont tes attentes et quels sont tes objectifs ?

Continuer de faire progresser les jeunes individuellement parce que l’objectif reste de sortir des joueurs comme Robin et Ilias dans l’équipe pro. On est vraiment attelés sur ça, on est presque parti de zéro sur le recrutement U18 il y a un an. On restructure par le bas pour justement faire évoluer notre équipe Espoirs et sortir des joueurs dans l’équipe professionnelle. Le deuxième objectif c’est de se qualifier pour le Trophée du Futur. L’année dernière on était en reconstruction sur le Centre de Formation mais cette année, on doit y aller. Au-delà du résultat, moi je parlerais des moyens que l’on va mettre en œuvre pour que chacun progresse individuellement dans le collectif. Ça va devoir passer par une défense agressive parce que c’est notre ADN. Offensivement, il faut être dans la continuité de la saison dernière dans tout ce qui est mobilité, agressivité, jeu sans ballon, ce qui m’a servi aussi cet été avec les filles.

 

L’année dernière Hugo Marin était victime d’une rupture des ligaments croisés, où en est sa guérison ?

Pour l’instant il n’a pas encore repris, il s’est blessé le 21 octobre, ici contre Nanterre après nous avoir fait gagner contre Blois sur un tir du ¾ de terrain. Ça a été un moment un peu choc, j’ai toujours l’image qui revient. Il s’est fait opérer le 6 novembre. Là il est en phase de reprise, il a eu une petite rechute avec le ménisque. Il travaille sans opposition aujourd’hui, il est sur le bon chemin, dans les temps, on est patient avec lui et surtout c’est un gros bosseur.

 

Il fait partie des trois joueurs qui vont intégrer le groupe professionnel avec Nathan Vincennes et Mathys Kangudia, que peux-tu nous dire sur ces trois joueurs ?

Hugo et Nathan sont au club depuis 6 et 5 ans. Pour moi c’est une grosse réussite du Centre depuis tout ce temps, d’avoir réussi à les emmener tous les deux en partenaires pro, c’est vraiment une belle réussite, c’est l’objectif du Centre de Formation. Ils devront être présents dès que Nenad en aura besoin. Mathys, qui vient renforcer le poste 2/1, est partie prenante des entraînements et saisi les opportunités, du fait de l’absence de Gregor. Les retours du staff pro sont positifs mais ce seront à eux de saisir leur chance.

 

Tu peux nous détailler les échéances à venir et nous expliquer comment pourra-t-on suivre les Espoirs cette année ?

Nous rencontrons la difficulté de ne pas connaître les dates et horaires des matchs pros donc on va s’adapter en termes de salle et de diffusion. Quand nous serons au Palais des Sports, la diffusion se fera en direct sur le Facebook de la JDA, mais lorsque nous serons dans une salle annexe, la diffusion ne sera pas possible. Nous commencerons le championnat le mardi 19 septembre, à Paris, en raison de la sélection de Mathys Kangudia en Équipe de France 3×3. Le premier match à domicile se déroulera le 23 septembre face à Cholet, dernier vainqueur du Trophée du Futur. »