fbpx

La JDA n’y arrive toujours pas et chute à Nanterre

            NANTERRE Nanterre   77-68   Dijon DIJON

 

Huitième défaite consécutive à l’extérieur. Le bilan de la JDA Dijon hors de ses bases n’est pas fameux à deux journées de la fin de la saison régulière, alors que la Jeanne aurait pu officiellement valider son ticket pour les playoffs en s’imposant à Nanterre. Elle devra donc absolument battre Strasbourg lundi prochain à domicile pour espérer rejoindre le Top 8.

Devant un public francilien en délire, les nanterriens ne font pas dans la dentelle lors des toutes premières minutes en infligeant un cinglant 10-2 à l’image de ses deux pistoleros, en la personne de Sergi Gladyr (11 points à 3 sur 7 à trois-points) et Trent Meacham (9 points, 4 passes et 2 interceptions). Malgré cette embellie nanterrienne, les dijionnais recollent petit à petit au score à l’image d’un TJ Campbell, auteur de 10 points et 4 passes. Mais c’est sans compter sur un excellent Johan Passave-Ducteil (11 points, 4 rebonds et 4 passes) que la JSF Nanterre clôture le premier acte sur le score de 20-15. Dans le deuxième quart temps, la situation ne va guère en s’arrangeant pour les bourguignons qui subissent la loi du jeu intérieur du jeune Mouhammadou Jaiteh (9 points et 7 rebonds), permettant aux siens de mener devant son adversaire du soir sur le score de 32-25 à la 17e minute. Par l’intermédiaire d’un Ferdinand Prenom, les dijionnais se remettent enfin dans le sens de la marche, revenant à -3 à la mi-temps sur le score de 37-34.

Revenant avec de nouvelles intentions au retour des vestiaires, l’homme à tout faire des dijionnais, Anthony Dobbins (13 points et 7 rebonds), remet les deux formations à égalité en convertissant un tir à longue distance, avant que le shooteur fou ukrainien de la JSF ne remette le couvert et permette à son équipe de reprendre un avantage conséquent à la 25e minute sur le score de 48-41.Réponse du berger à la bergère, Anthony Dobbins ne l’entend pas de cette oreille (48-46), avant que la paire américaine francilienne composée de Deshaun Thomas et de David Lighty, ne clôture le troisième acte de la meilleure manière en infligeant un 12-2 aux hommes de Jean Louis Borg  Rien ne peut vraiment arrêter les joueurs de la JSF Nanterre, alignant de nombreux missiles à travers un collectif bien huilé dans le dernier acte malgré une dernière révolte de l’ancien nanterrien dijionnais, Mykal Riley, auteur de 14 points et 8 rebonds.

LES RÉACTIONS :

Jean Louis Borg – Entraîneur de la JDA Dijon

« Il n’y a rien à dire sur cette défaite. On a perdu trop de ballons avant la pause. On a essayé de varier dans nos rotations, sans succès. On a aussi manqué d’adresse à trois points. Nanterre a fait son match, avec beaucoup d’énergie. On a été dominé sur le poste de pivot. Nos 17 victoires ne sont pas suffisantes pour les play-offs. « 

Pascal Donnadieu – Entraîneur de la JSF Nanterre

« Se retrouver avec 15 victoires est déjà intéressant dans notre bilan. C’était un match âpre et on l’a bien abordé mentalement et tactiquement. On a été dans le contrôle du match. C’était notre première semaine où l’on n’a pas joué deux matches. On ne s’est pas préparé de la même manière. « 

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

LA FEUILLE DE MATCH :

ANa

dija

Ecrit par Patrick Parizot – basketretro.com

Crédits photos :

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc