fbpx

[Avant Match] Championnat – Une première victoire pour 2015?

Après avoir repris la route des parquets en Eurocup, la JDA va retrouver le championnat de Pro A et conclure la phase aller ce samedi à Rouen. Le promu est en bonne forme et espère décrocher un ticket pour la Leader’s Cup. Pour cela, le SPO devra certainement s’imposer. Mais en face, la JDA ne compte pas se laisser faire. Présentation d’une rencontre qui promet d’être disputée…

 

Un enjeu

Harris foxaep bcm 1Les normands recevront Dijon avec le couteau entre les dents. Plutôt convaincants depuis le début du championnat, les joueurs de Christophe Denis surprennent par leurs résultats (un bilan équilibré avec 8 victoires pour autant de défaites) et ont su relever la tête après un départ mitigé.

À domicile, le SPO n’est pas toujours maître. Avec seulement 3 victoires en 8 rencontres disputées dans son antre, Rouen espère certainement redresser la barre. Mais la JDA voyage mieux cette saison. Jean Louis Borg et ses hommes restent d’ailleurs sur trois victoires de suite en déplacement! Pas forcément le meilleur moment de jouer la Jeanne… Et c’est tant mieux! Car en cas de victoire, Dijon pourrait creuser l’écart au classement, selon les résultats de ses deux poursuivants les plus proches (Le Mans reçoit Limoges et Nancy accueille Boulogne).

Il est certain que les dijonnais auront envie de se donner un peu de marge, même si cela ne dépend pas que d’eux. Dans le même temps, Rouen a encore la possibilité de se qualifier pour la Leader’s Cup. Mais pour cela, il leur faudrait une victoire dans l’idéal… De quoi motiver un groupe qui semble plutôt bien vivre et pour qui ce serait déjà une certaine reconnaissance.

 

Rouen diminué?

equipe foxaep le mans 1Le SPO a connu une mauvaise période ces temps-ci concernant son effectif. C’est tout d’abord Sean May qui a quitté le club en direction d’Orléans à la fin de son contrat. Et c’est maintenant Kevin Hamilton et Joe Trapani qui sont forfaits. Les deux joueurs sont blessés et indisponibles pour plusieurs semaines.

Sur le papier, il semblerait donc que Rouen accueille la JDA Dijon dans des conditions très délicates. Une bonne nouvelle tout de même, l’ancien dijonnais et international tricolore, Abdoulaye M’Baye, devrait pouvoir faire son retour face à son ancienne équipe. Il ne devrait cependant pas disposer d’un très gros temps de jeu…

Les adversaires de la JDA ne seront toutefois pas totalement démunis puisqu’ils disposent encore de quelques redoutables joueurs, qui auront certainement à coeur de palier ces blessures en prenant d’avantage de responsabilités. Le meilleur marqueur de l’équipe, Daequan Cook (14,3 points et 3,8 rebonds) sera certainement encore plus impliqué dans les schémas offensifs. Très percutant en transition, l’ailier américain s’avère être redoutable lorsque son équipe est en difficulté.

Autre homme fort du SPO, Michael Thompson. Ce meneur scoreur réalise sa meilleure saison en terme de points marqués (13,1 points). Redoutable à longue distance, il est également capable d’utiliser sa vitesse pour bousculer son défenseur et tenter une percée vers le panier. Son duel face à Erving Walker sera certainement explosif! Enfin, il faut souligner la bonne forme actuelle d’Alain Koffi (10,6 points et 6,6 rebonds). Le pivot français devra cependant faire face à Zach Moss et Ferdinand Prenom, jamais les derniers lorsqu’il s’agît de contenir ce genre de joueur.

 

Dijon favori?

Walker foxaep le havre 1Globalement, si on se penche sur les statistiques proposées par la LNB, Dijon semble plus adroit que son futur adversaire et marque davantage (Dijon marque en moyenne 77,9 points par match, contre 70,8 pour Rouen). En revanche, les deux équipes encaissent sensiblement le même nombre de points. La JDA comme le SPO concèdent en effet 73 points par rencontre en moyenne.

Néanmoins, forts d’une quatrième place assurée et d’un parcours remarquable et remarqué jusqu’à présent, les dijonnais semblent en position de force. En s’appuyant sur son trio en forme du moment, composé d’Erving Walker, Steven Gray et Andre Harris, la JDA dispose d’une force de frappe intéressante qui pourrait bien pousser ses hôtes dans leurs derniers retranchements.

Attention toutefois à cette supposée position de favori. D’une part, on sait qu’au basket tout est possible. D’ailleurs, le coach dijonnais n’a de cesse de rappeler à ses joueurs qu’ils doivent rester humbles et concentrés sur leur identité de jeu, sans prendre en compte les facteurs extérieurs. D’autre part, Rouen opposera certainement une sérieuse résistance. Dans ce genre de situation, il faut se méfier d’une équipe blessée et amputée de certains de ses membres. La réaction d’orgueil n’est jamais loin.

La victoire est à portée, mais rien n’est joué et il faudra rester concentré et sérieux sur le parquet ce samedi à Rouen, face à une équipe surprenante.

 

Capture d’écran 2015-01-16 à 15.55.15

C. Rigaux

Crédits photos:

TAG MY CHOICE VRAI NOIRetc