fbpx

Les réactions après Nancy – Dijon

La SAS Perrin Robinetterie vous présente la conférence de presse du match Nancy – Dijon :

 

LAURENT LEGNAME

Ça ne servait à rien de se mettre une pression excessive sur ce match. Elle est néfaste dans le groupe. On savait l’importance de cette rencontre. Les joueurs n’étaient pas prêts à jouer un match comme ça, voir un match de Pro A.

On a été gêné par les fautes dès le début du deuxième quart-temps car on n’était pas prêts à défendre face à une bonne équipe de Nancy qui voulait bien faire en bonifiant leur succès à Cholet. On avait été bien face à Châlons-Reims, mais là, on fait un pas en arrière, en faisant de nouveau des bêtises. On n’arrive pas à défendre correctement pendant 40 minutes. Il faut féliciter Nancy qui a su mettre des gros shoots, comme Urtasun dans le dernier quart-temps. On est tombé sur plus fort que nous ce soir. Il faudra relever la tête rapidement pour accrocher la victoire face à Antibes.

On est 15ème et c’est à notre place. On n’est pas plus fort que ce qu’on est, c’est ça la réalité. Il faut faire avec le niveau de cette équipe pour accrocher le maintien. On se battra jusqu’au out, comme on a su le montrer face au CCRB. Ce soir, le SLUC ne mérite pas sa dernière place au classement. De notre côté, nous avons eu trop de défaillance individuelle ce soir, mais on n’abandonnera pas.

On connaissait les résultats de nos adversaires directs depuis hier et on savait qu’on aurait été 12ème en gagnant ce soir. Mais vous l’avez vu, les gars n’ont pas fait les efforts ce soir pour l’emporter et mieux se positionner. Mais je continue de le dire, on va se sauver.

 

JACQUES ALINGUÉ

C’était un concurrent direct pour le maintien donc cette défaite et cette perte du point-average font très très mal. Nancy met 87 points. Même si on arrive à se ressaisir par moments, on ne peut pas laisser une équipe de Nancy mettre 51 points à la pause. Nous avons été totalement absents défensivement.

Nous n’aurons aucun cadeau et chaque match est et sera compliqué. Il faudra de nouveau travailler dur cette semaine pour accrocher une victoire importante à domicile face à Antibes.

 

GRÉGOR BEUGNOT

Un match n’est jamais joué d’avance. Pour nous, on concrétise le travail fait depuis quelque temps avec un changement de mentalité dans le groupe. Ça fait 1 an et 2 mois qu’on n’a pas gagné deux matchs consécutifs à Nancy. Le maintien se joue en faisant une série, c’est ce que j’avais dit en arrivant au club. Ça demande de la stabilité. Avec le succès à Cholet, on a vu nos joueurs ne pas lâcher et se donner à fond. On a perdu notre jeu par période, amenant des balles perdues, etc.. On ne peut pas jouer ainsi. Là où je suis satisfait, c’est que la balle recommence à voyager et on retrouve de l’adresse. 

On a fait les efforts défensivement et on commence à poser des problèmes. Les gars sont très investis par rapport à ça. Les gars s’investissent. Il faut continuer de travailler, car je pense que ce n’est pas encore suffisant. On doit augmenter notre qualité de jeu pendant 40 minutes sinon on aura des regret. On est mieux, mais il faut tout tenter pour n’avoir aucun regrets à la fin. Le public reprend confiance, c’est bien. Mais il ne faut pas penser qu’aujourd’hui, on est maintenu. Mais on est en vie.